Les terminales STMG font leur cinéma !

Au cours de l’année scolaire 2016/2017, plusieurs sorties au cinéma ont permis de mettre en place des passerelles entre les films ou court-métrages projetés et les thèmes abordés dans les enseignements de la spécialité RHC, de l’Economie, du Droit ou du Management.

1 – Festival de la fiction TV de La Rochelle – CGR le Dragon – jeudi 15 septembre 2016

La ville de La Rochelle a accueilli le festival de la fiction TV pour sa 18ème édition du 14 au 18 septembre 2016. Les élèves de Terminale STMG RHC ont participé à cet événement et ont assisté en avant première à la projection de la série DEAD LANDES diffusée sur France 4. La série s’inspire de walking dead, Lost, Under the dome.

Rencontre avec l’équipe de tournage

A la fin de la diffusion les élèves ont eu le privilège de rencontrer et d’échanger avec les membres de l’équipe : l’auteur principal de la série, le scénariste, le réalisateur et les acteurs. Ces derniers voulaient connaître le ressenti des élèves, à chaud. Des échanges directs et spontanés se sont rapidement établis.

Le second court métrage « Vestiaire » diffusé sur France2 portait sur les jeux paralympiques de natation de 2016.

A noter que les étudiants de BTS Assistant de Manager du lycée accueillaient les VIP à l’occasion de ce festival.

 » Cette journée nous a permis d’en apprendre plus sur les «coulisses» du monde des court-métrages « .

Axel, Rémi

2 – Festival du film « Filmer le travail » de Poitiers – Hôtel Fumé de Poitiers – Jeudi 16 février 2017

Cet événement consiste en la projection de courts-métrages sélectionnés en compétition internationale et qui concourent au prix des « Lycéens et des Apprentis ». Deux élèves du lycée Dautet ont participé au jury.

The Rock

 » Quand on lit ce titre, on ne s’attend pas à voir un documentaire sur le travail. En 2016, le réalisateur iranien Hamid Jafari tourne dans sa langue natale, le Farsi, un court métrage. C’est l’histoire d’une femme courbée, aux gestes lents, seule, dans un paysage aride, qui détache des blocs de rochers d’une falaise avec comme seul outil une barre à mine. Quand elle ne travaille pas, elle prodigue des soins à son mari âgé et dépendant.

Chaque jour, c’est la même chose… Les gestes répétés sont les mêmes… l’environnement est minéral, désert, vide…Et pourtant cette femme ne se plaint pas.

Ce film nous a fait réfléchir sur la vie et sur son sens. Cette femme est attachante et nous fait prendre conscience de la chance que nous avons de vivre en France.

The Rock a été élu meilleur court-métrage du Festival international « Filmer le travail » « .

Manon, Laurine, Emma
Louis, Mathéo
Edwige, Candyce, Océane

La colère dans le vent

 » La réalisatrice, Amina Weira, nous fait découvrir sa ville d’origine, Arlit, située dans le Nord du Niger. Elle y filme une personne très chère à ses yeux, son père, à qui elle dédie son film, ancien mineur, maintenant retraité.

Cette région est balayée par des vents de sable, sable contaminé par la radioactivité issue de l’exploitation de l’uranium par Areva, depuis 1976. Quand le vent se lève, Arlit devient une ville fantôme, toutes les activités sont stoppées. La population n’est pas informée des risques, mais elle sent le danger.

Le père d’Amina se souviens avec émotion de ses 35 années de présence à la mine.  »

Imane, Aurore

Présente à l’occasion du festival, Amina Weira, a échangé avec les élèves. Les nombreuses questions posées attestent de l‘intérêt porté aux sujets relatifs à l’environnement et aux conditions de travail des populations africaines.

3 – Corporate – Mercredi 3 mai – Le Dragon La Rochelle

 » Une jeune responsable des Ressources Humaines, au sein d’une grande entreprise, a été recrutée pour pousser à la démission, certains collaborateurs, trop vieux, pas assez performants. Cette stratégie évite à l’entreprise de procéder à des licenciements.  Mais un jour, cette politique de management pousse un salarié présent depuis 20 ans dans l’entreprise à se défenestrer sur son lieu de travail. La DRH prend alors conscience des conséquences de ses actes et décisions dictés par la Direction.  »

Déborah, Saber, Emma, Salomé, Laurine,
Alanteena, Damien, Océane, Justine

Ce film, très fort, parle du « burn out », du management par le stress, de la souffrance au travail et des suicides en entreprise, mais également de la place des femmes à la tête des entreprises, ce qui correspond à un condensé d’un grand nombre de thèmes abordés dans la spécialité RHC : les conditions de travail, l’obligation de santé et de sécurité, les accidents du travail, le CHSCT, le rôle des représentants du personnel et de l’inspecteur du travail, la cohésion des groupes de travail et les conflits, les licenciements et les démissions…

Un balayage bienvenu du programme de STMG à l’approche de l’examen !

Jennifer Bertrand (à l’origine du projet)
Caroline Schleifer
Professeures de RHC