Archives par mot-clé : BTS SAM

BTS SAM – A la découverte de la ville

Parcours de découverte autour du port de La Rochelle

Ce parcours, proposé par l’association EchoMer (https://echo-mer.com/) située sur le bassin des chalutiers est structuré en différents thèmes qui abordent

  • l’histoire de la ville,
  • son développement,
  • le nautisme
  • et les problématiques environnementales liées à la mer.

Les étudiants ont découvert le quartier du Gabut et l’histoire de la traite rochelaise, la maison du port et la marque de la hauteur d’eau atteinte lors de la tempête Xynthia, l’histoire de la ville en bois et son développement universitaire, le plateau technique montrant l’importance du nautisme mais aussi ses impacts environnementaux.

Aux étudiants maintenant de réinvestir ce qu’ils ont découvert dans un atelier de professionnalisation intitulé « Accueillir une délégation étrangère ».

L’objectif est de rédiger des supports en français et en langues étrangères pour pouvoir présenter notre belle ville aux visiteurs  français et étrangers qui viendront au lycée Dautet dans les mois à venir.

 

CONFERENCE – BTS SAM : les risques psychosociaux au travail

Intervention de Madame Sylvie Bournel,
psychologue du travail,  sur les risques psychosociaux au travail

Le mercredi 13 novembre, les étudiants du BTS SAM du lycée Jean Dautet ont accueilli Madame Sylvie Bournel, psychologue clinicienne et psychologue du travail.

Aujourd’hui, le stress au travail est classé troisième problème de santé en Europe, 1/3 des salariés européens en souffrent aujourd’hui et on considère que 50%  de l’absentéisme en entreprise est en lien direct avec le stress au travail.

Mme Bournel crée son association AGIPS (Agir pour la Prévention du Stress) en 2012 dont le but est de sensibiliser (par des interventions), d’évaluer (regarder ce qui peut générer des risques psychosociaux), de former (pour prévenir le stress au travail), d’accompagner (lors de conflits) et de soutenir les personnes ou entreprises qui la sollicitent. Elle  travaille sur plusieurs formes de prévention : la prévention primaire centrée sur  le diagnostic, la prévention secondaire axée sur la formation et la prévention tertiaire basée sur la remédiation, appelée également « postvention » (problème identifié). Elle intervient dans tous les secteurs d’activités, par exemples au sein de la communauté d’agglomération de La Rochelle, à Léa Nature ou encore à La Poste. Depuis la création de l’AGIPS, une équipe de professionnels se réunit pour le développement  de la qualité de vie au travail et pour la prévention des risques psychosociaux : le stress, les violences internes (conflit, harcèlement moral et sexuel..), les violences externes (insultes, incivilités, par exemple, à l’égard des chauffeurs de car), les épuisements professionnels (burn out et toutes formes de mal être). Leur objectif est d’orienter et d’accompagner les salariés en souffrance.

Sylvie BOURNEL  enseigne différentes méthodes permettant de gérer l’hygiène de vie (l’alimentation, le sommeil), le coping (la stratégie d’ajustement en situation stressante et réduction de la tension émotionnelle). Elle insiste sur l’importance des relations sociales au sein des organisations pour améliorer la qualité de vie de travail. Elle adopte auprès de son patient un comportement assertif et une écoute active. La principale mesure à mettre en œuvre pour renforcer la qualité de vie au travail reste la gestion individuelle du stress. Il s’agit ainsi de travailler sur ses pensées et ses émotions, d’organiser et gérer son temps de travail, mais aussi de pratiquer une activité physique régulièrement.

Elle nous rappelle que le suicide est reconnu comme maladie professionnelle depuis 2006. L’employeur a l’obligation de traiter les risques psychosociaux afin de  préserver la santé mentale et physique de l’ensemble de ses salariés. Il est reconnu personnellement responsable en cas de manquement.

Vous pouvez retrouver de nombreuses documentations concernant les risques psychosociaux, mais aussi des conseils destinés aux chefs d’entreprise et particuliers sur le  site de l’AGIPS : www.agips.fr

 

Les étudiants de BTS SAM1 et 2 ont apprécié cette intervention et remercient chaleureusement Mme Sylvie Bournel pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Dictée GÉANTE à Dautet

Qui sommes nous ?

Nous sommes étudiant.e.s en deuxième année de BTS Support à l’Action Managériale (SAM) au lycée Jean Dautet de La Rochelle.

Notre projet

Conscients que la qualité de l’écrit est une des compétences attendues des salariés, nous avons créé “Dautet en dictée”.

Il s’agit d’un événement autour de l’orthographe qui s’adresse aux élèves de première du lycée et qui prend la forme d’un
tournoi organisé en deux temps :

  • Une première phase le 16 décembre prochain au lycée Jean Dautet, pendant laquelle tous les élèves de première vont réaliser une dictée.

Les 3 meilleurs de chaque classe seront sélectionnés pour la finale

  • Une finale le 19 mars 2020 à la Fac de Lettres avec un nouveau classement.

De nombreux lots à gagner !!!

Nous remercions tous nos partenaires entreprises de La Rochelle et alentours.

 

Conférence en BTS SAM : la protection des données personnelles

Le mercredi 6 novembre 2019, les étudiants de BTS SAM1 et SAM2 du lycée Jean Dautet ont reçu le Délégué à la Protection des Données (DPD) de la Mairie de La Rochelle, M PLANTIN.

« Détenir un téléphone portable ou une montre connectée signifie aujourd’hui avoir un micro dans sa poche ».

Monsieur Plantin nous a présenté le RGPD, Règlement Général sur la Protection des Données, qui renforce et unifie la protection des données pour les individus de l’Union Européenne. Ce règlement vise à sécuriser les données à caractère personnel, il est en constante évolution.

Le RGPD a été mis en place suite à l’expansion des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), à l’évolution des technologies (notamment les objets connectés) ainsi que la multiplication des vols massifs de données. L’Europe a mis 6  ans pour rédiger ce règlement dont les enjeux sont importants.  Il  est un complément à la loi Informatique et Libertés de 1995, il renforce les  droits des personnes (droit à l’oubli, droit d’opposition, droit d’information, droit de portabilité, obligation de protéger les données, régime de la preuve).

Au sein de la municipalité de La Rochelle, le Système Informatique de la ville est sécurisé grâce à l’humain (sensibilisation et formation), des outils techniques (antivirus, anti spam, sondes, etc.) et l’organisation (tests d’intrusion, contrats sécurisés avec les fournisseurs). En effet, les données à caractère personnel sensibles  au sein de la Mairie regroupent le domaine de l’enfance, la santé, la condamnation pénale, les difficultés sociales, et les personnes « vulnérables ».

Afin d’approfondir l’application du RGPD (outil de transparence) en constante évolution, la Mairie de La Rochelle a recours à un prestataire extérieur pour l’accompagner dans ses démarche de protection des données.  La sécurité informatique a un coût….

Les organisations ont l’obligation d’être en conformité avec le RGPD.

Elles doivent être en mesure notamment d’apporter la preuve du consentement de l’individu pour le traitement de ses données personnelles. Des sanctions pénales (amendes) sont prévues pour les abus. Selon M. Plantin, les sanctions prises ne sont pas assez élevées. Le 21 janvier 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de la société GOOGLE en application du RGPD pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité.

L’entreprise est  davantage affectée par l’impact sur son image que par la sanction financière proprement dite. L’effet d’annonce publique devient une peine, la notoriété de l’organisation étalée sur la place publique lui fait perdre un certain nombre d’utilisateurs (idem pour Facebook et Amazon).

En conclusion, en Europe, nos données personnelles sont protégées par le RGPD. Aux États-Unis, il n’existe pas de protection : ce qui prime est le « business ». En Asie, on considère qu’il y aura d’ici 2021, 5 caméras de surveillance par habitant. La priorité est la surveillance de la population…

Les étudiants des deux années de BTS SAM ont apprécié cette rencontre et remercient chaleureusement M. Plantin pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Chez LEA NATURE (Laboratoire d’Équilibre Alimentaire) avec les BTS SAM

Le mercredi 9 octobre, les BTS SAM2 du lycée Jean Dautet ont été accueillis par Madame Céline de Saint Léon, chargée d’accueil à LEA NATURE.

Fondée en 1993 par Charles Kloboukoff, l’entreprise LEA NATURE intervient dans 4 domaines d’activités distincts : l’alimentation, la santé, la cosmétique et depuis peu les produits d’entretien. Spécialisée dans les produits biologiques depuis 26 ans, LEA NATURE propose un panel de métiers très large, du sourcing des matières premières, en passant par les laboratoires d’Innovation Recherche et Développement (IRD), les achats, la qualité, la logistique… sans oublier les fonctions support telles que les ressources humaines, les finances…

L’entreprise compte 19 unités de production dont 16 sont dédiées à l’alimentation. LEA NATURE a racheté depuis peu le site de DELPHI à Périgny afin notamment d’agrandir son espace de stockage mais aussi de développer sa filière cosmétique. LEA NATURE compte aujourd’hui 1400 collaborateurs, dont 700 sur le site de La Rochelle. Son personnel est constitué de 60 % de femmes pour 40 % d’hommes.

Très attachée à la qualité de vie au travail,

LEA NATURE mène régulièrement des actions pour améliorer les conditions de travail de ses collaborateurs  : sensibilisation à la sécurité avec l’élaboration de Règles d’Or, études sur les risques spécifiques (bruits, ergonomie des postes de travail…), recrutement à plein temps d’une infirmière en 2018 mais aussi aménagement d’espaces de convivialité, création d’une crèche parentale depuis 2010, distribution de fruits à la pause de 10 h et plus récemment la création d’un complexe sportif le FIVE qui offre de nombreuses activités (squash, yoga, foot, danse, basket…).

LEA NATURE attache également un grand intérêt aux actions sociales, sociétales et environnementales (engagement RSE).

Afin de réduire son empreinte écologique, LEA NATURE a développé les énergies renouvelables (aérothermie pour le chauffage, voitures hybrides, système de recyclage de l’eau high tech sur le nouveau site de Périgny…).

Par ailleurs, leur laboratoire IRD recherche en permanence des emballages les plus naturels possibles. L’objectif est d’atteindre dans un délai très bref le « zéro plastique, zéro pétrole ». Une partie des déchets est recyclée par l’association BIOTOP à Périgny (papier siliconé, plastiques rigides, mobilier professionnel, matériel informatique et électronique…).

Au siège social de Périgny, 4 labels ou évaluations sont reconnus : le référentiel ECOCERT basé sur l’ISO 26 000 (LEA NATURE est évaluée au niveau Excellence depuis 2013), le label PME+ et le Label BIO entreprise durable depuis 2016 ainsi que le référentiel Engagement Climat d’ECOCERT depuis 2013.

Mais LEA NATURE, c’est aussi 800 000 arbres replantés dans le monde, avec pour objectif le million d’ici 2020, 1 % de son CA reversé à diverses associations (3 millions d’euros en 2018). Depuis son adhésion au « 1% for the Planet » LEA NATURE a ainsi reversé 7,6 millions d’euros LEA NATURE organise également tous les ans à la Saint LEA des rendez-vous « sensibilisation aux questions environnementales» destinés au public avec l’intervention de personnalités (Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Isabelle Autissier….).

Les étudiants de BTS SAM2 ont apprécié cette visite et remercient chaleureusement Mme de Saint Léon pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Visite de Léa Nature

Certification VOLTAIRE en BTS AM/SAM

Le lycée Dautet devient centre d’examen certification Voltaire

Le lycée Jean Dautet fait partie des 800 centres d’examen de certification répartis dans toute la France.

Ce jeudi 11 avril 2019, des étudiants volontaires de BTS AM et SAM ont passé la certification Voltaire.

L’examen débute par une courte dictée suivie par un QCM papier de 200 questions. A l’issue de l’examen, l’étudiant-e reçoit une attestation indiquant le score obtenu (de 1 à 1 000).

Ce score est l’occasion de valoriser son CV.

Le projet Voltaire permet ainsi à chacun d’améliorer son orthographe en ligne.
Aujourd’hui plus que jamais, la maîtrise de la langue française fait partie des compétences clés sur lesquelles se concentrent les recruteurs pour différencier les candidatures.
En tant qu’établissement d’enseignement supérieur, Jean Dautet La Rochelle a fait le choix d’investir dans la formation à l’orthographe de ses étudiants, qui seront les candidats de demain sur le marché du travail.

« Aujourd’hui, les entreprises sont extrêmement vigilantes sur l’image qu’elles renvoient ; l’orthographe est ainsi une vitrine qui, si elle est mal maîtrisée, peut nuire à leur réputation et atteindre leur crédibilité.  » assistanteplus.fr

S’il est bien une filière professionnelle qui requiert une excellente orthographe, c’est celle qui concerne les fonctions support de l’entreprise,

BTS SAM – chez Artisans du Monde

La classe de BTS SAM1 du Lycée Jean Dautet a eu la chance de visiter le mercredi 30 janvier 2019  une petite boutique de commerce équitable située Cour St Michel à La Rochelle.

C’est une association, nommée « Les Artisans du Monde », qui aide les petits producteurs d’Afrique, d’Asie , d’Inde et d’Amérique Latine à vendre leurs produits et à se développer.

On compte en France, aujourd’hui, 130 associations de ce type avec 6000 bénévoles chargés du bon fonctionnement de l’association.

Le tout premier magasin s’est ouvert à Paris en 1974, avec l’aide de l’Abbé Pierre précurseur du commerce équitable.

Sur la Rochelle, la première boutique a ouvert en 2001 et possède actuellement environ 30 bénévoles.

Les produits sont importés par bateau pour éviter au maximum la pollution.

Les produits exposés varient en fonction des pays. Nous y retrouvons de la nourriture comme le café, le cacao, le riz et le quinoa ainsi que le sucre Mascobado étant l’un des produits les plus vendus.

Il y a aussi des produits non-consommables tel que la vaisselle, les bijoux, les tissus, des jeux pour enfants, de la maroquinerie, de la poterie…

Le commerce équitable permet de respecter l’environnement, évite l’exploitation des enfants et leur permet de bénéficier d’une éducation.

Monica Pouvreau – enseignante – espagnol

 

BTS SAM – Visite d’un site métallurgique, GALVA ATLANTIQUE à Chef de baie

Le 06 février 2019, les BTS SAM du lycée Jean DAUTET de La Rochelle ont été accueillis par Nathalie HERGON directrice de l’entreprise GALVA ATLANTIQUE basée à Chef de Baie.

Fondée en 1966, cette SA a pour secteur d’activité la métallurgie en France et à l’international. Cette PME fait partie des plus importants galvaniseurs européens. Son cœur de métier est la galvanisation des pièces métalliques. Ce procédé protège l’acier contre la corrosion et consiste à immerger dans du zinc fondu à 450°C, l’acier qui a subi préalablement une préparation par voie chimique.

Son chiffre d’affaires s’élève à 10 millions d’euros hors taxe. Aujourd’hui l’entreprise compte 70 salariés en CDI, 1 alternant et 2 contrats temporaires et les équipes travaillent 24h/24h par alternance.

Les principales valeurs véhiculées par l’entreprise sont le respect de l’environnement, le respect de l’homme et ses métiers ainsi que l’engagement moral et sociétal. La politique de l’entreprise repose essentiellement sur la qualité, l’hygiène, la santé, la sécurité et l’environnement. L’amélioration continue des processus de production permet à la fois le rendement et la récupération énergétique. Ainsi les eaux de ruissellement et de toitures sont entièrement retraitées et réinjectées dans le processus de production.

Les autres enjeux environnementaux de cette PME reposent sur la captation des particules fines de zinc et vapeurs d’acide ainsi que la collecte, le tri et le recyclage des déchets, notamment avec les associations Biotop et Eco-MER.

Cette PME met également un point d’honneur à assurer
la sécurité au travail en proposant des formations et certifications à ses salariés.

Par exemple, 80 % des salariés sont Sauveteurs Secouristes du Travail (SST). Selon Madame HERGON : « La sécurité est l’affaire de tous ». La direction organise des exercices d’évacuation en cas d’incendie, et met à disposition, des extincteurs pour les différents feux (huile, électronique…). Pour éviter tout risque majeur de manipulation dans leur travail, les agents de maintenance sont formés, habilités et contrôlent les installations et l’outillage. Afin de prévenir tout accident, les ouvriers disposent tous d’une fiche de poste avec leurs missions et les tâches à accomplir. Chaque ouvrier dispose d’un équipement spécifique à son poste de travail : casque, gants, sous-gants, vêtements de grand froid,  sweat en hiver, sous-chaussettes, harnais de sécurité, lunettes, bouchons d’oreilles, vêtements de travail, etc.

La directrice valorise la démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise)
en créant un poste dédié à cet engagement.

La personne recrutée a pour mission d’améliorer les conditions de travail et  l’environnement du site : préservation de la biodiversité en plantant près de 200 arbres de variétés différentes, des aménagements pour le personnel (jardin, potager, etc.), mais aussi l’ouverture au monde de l’éducation en proposant des visites d’entreprise, etc.

Les étudiants du BTS SAM remercient chaleureusement Madame HERGON et son équipe, M. Laurent ALBERT, technico-commercial ainsi que Camille DEFOLY, chargée de mission Qualité Prévention Environnement et RSE, pour le temps consacré à cette visite.

Les BTS à Paris

Jeudi 22 novembre, 8h50, départ de la gare de la Rochelle direction  Paris pour les premières et deuxièmes années de BTS SAM.

Nous sommes arrivés aux alentours de 12h à la gare Montparnasse, pour nous diriger en métro vers la Résidence Internationale de Paris pour le déjeuner.

Découverte de Paris

Après le déjeuner, nous sommes allés découvrir certains monuments emblématiques de la Capitale. Un groupe d’étudiant s’est dirigé vers la Tour Eiffel, un autre vers les Champs Élysées enfin un troisième en direction de la place Vendôme.

Émission de TV : Le Quotidien de Yann Barthès

En fin d’après-midi, vers 17h30, nous nous sommes retrouvés dans les locaux d’Europe 1 pour assister à l’émission « Le Quotidien » animée par Yann Barthès. Ce fût pour nous une expérience enrichissante.

Congrès de la FFMAS

Le lendemain, vendredi 23 novembre à 9h, par groupe nous avons participé à une conférence sur les entreprises et la condition des salariés dans les organisations.

Nous avons rencontré Julia de Funès petite fille du célèbre acteur elle-même docteur en  philosophie.

D’autres conférences se sont succédées sur l’évolution du métier d’assistant manager. Ce fut un congrès intéressant pour tous. Dans l’après-midi pour beaucoup c’était repos à la résidence, puis pour d’autre ce fût la visite du Musée du Louvre.

Malheureusement, le séjour fût de courte durée, nous sommes repartis en direction de La Rochelle à 19h30 pour une arrivée à 22h. Ce séjour fût  agréable nous espérons qu’il se reproduira rapidement et que cette expérience se renouvellera !

Rédigé par des étudiant-e-s du BTS SAM, Nina, Justine et Chimène