Tous les articles par Emmanuelle Guillot

Le club radio “Labyrinthe” remporte le concours académique MEDIATIKS

Félicitations ! Le club radio remporte le concours académique Médiatiks, médias lycéens : radios/podcasts, avec « LABYRINTHE »

Les élèves du lycée réalisant des reportages en format podcast ont été récompensés de leur travail en obtenant le prix académique de la radio lycéenne dans le cadre du concours mediatiks organisé par le CLEMI, à ce titre, ils concourent désormais pour le prix au niveau national , on retrouve le palmarès en ligne ici .

Ce travail est mené en partie en EMC avec les 2nde08, les 1G03 et les TG11, si de nombreux reportages sont en cours de réalisation, vous pouvez tout de même écouter différents podcasts réalisés par les élèves l’an dernier (complotisme, harcèlement, environnement, …) ou cette année, comme cette courte série de 3 épisodes sur les habitudes culturelles des lycéens réalisée par des élèves de 2nde08.

Action solidaire

A l’approche des fêtes de fin d’année, les étudiants de BTS SAM1 ont choisi d’organiser une vente de produits issus du commerce équitable, au sein du lycée.

En plus de faire plaisir à leurs proches, élèves et adultes de la cité scolaire ont pu soutenir « Artisans du Monde » en achetant des produits alimentaires et des produits artisanaux issus de coopératives, d’associations ou d’entreprises solidaires garanties équitables, qui rémunèrent justement les petits producteurs.

Une action réussie où les étudiants ont pu afficher leur dynamisme et partager une valeur qui leur est chère : la solidarité.

Les étudiants de BTS SAM1

photo de groupephoto de groupe BTS SAM1Vente hall A 

Rencontre avec Etienne Maier , responsable de l’engagement associatif de l’UNICEF France

Bonjour,


Le vendredi 19 novembre 2021, les jeunes ambassadeurs de l’UNICEF ont organisé une conférence sur l’engagement citoyen. Nous avons eu l’opportunité d’accueillir Etienne Maier, responsable de l’engagement associatif de l’UNICEF France. Il nous a évoqué sa mission au sein de cette association et le rôle que la France a à jouer. Cette dernière se consacre essentiellement à faire de la promotion auprès du gouvernement et des élus afin de récolter des dons et de gérer le budget. L’UNICEF, au niveau international a réalisé de nombreuses actions telles que vacciner des populations qui n’avaient pas accès au vaccin contre le coronavirus, ou encore lors des séismes et des tempêtes en Haïti ou plus
récemment l’aide humanitaire en Afghanistan. Ils viennent en aide aux enfants, aux jeunes filles. La cause de l’accessibilité à l’eau est très importante.

Il a aussi expliqué sa vision de l’engagement citoyen. Pour lui, le fait de seulement en parler autour de soi est un très bon début. De plus, l’UNICEF fonctionne principalement au travers des 6 000 bénévoles dans toute la France. Aujourd’hui, il manque de moyens financiers pour pouvoir réaliser tous les projets qu’ils souhaitent mener.

Ainsi, c’est pourquoi nous avons un rôle important, vous pourrez faire des collecte de fournitures, de vêtements mais aussi faire de la promotion grâce aux conférences, à l’intervention dans les classes de tous les niveaux. On peut aujourd’hui s’engager dès 6 ans. De plus, vous pouvez devenir jeune ambassadeur de l’UNICEF et nous avons la chance d’avoir la délégation UNICEF de Charente-Maritime, à deux pas du lycée au 4 rue des saintes claires.

Si vous voulez nous contacter, vous pouvez par l’intermédiaire de notre instagram:
@luciecrdc
@alex_dupless

Mais vous pouvez aussi aller à la MDL et voir Emmanuelle GUILLOT, la référente jeunesse
à Dautet.

Rencontre avec le monde professionnel en BTS SAM1

Des intervenants viennent régulièrement rencontrer les étudiants pour témoigner de leur expérience professionnelle. Mercredi 13 octobre 2021, c’était au tour de M. Michel Duleu-Burré, jeune retraité et membre actif de l’Association « Jeunesse et Entreprises ».

Après un passage chez Danone, M. Duleu-Burré a réalisé presque intégralement sa carrière professionnelle chez Savencia, groupe agroalimentaire français. Il a occupé des postes de Directeur Marketing, puis Directeur Général en France et à l’international. Son expérience lui a permis de répondre aux questions que lui avaient préparées les étudiants.

Comment se différencier dans un processus de recrutement ?

M. Duleu-Burré a insisté sur l’importance du positionnement personnel avant la recherche d’emploi, du choix des entreprises à contacter et de l’étude de ces cibles avant l’entretien. Des conseils bien utiles ont été donnés pour aborder sereinement un entretien.

Et le rôle de l’Assistant ?

M. Duleu-Burré a souligné l’évolution du rôle des assistants depuis le début de sa carrière. De secrétaires, ils sont devenus Office Manager, véritables bras droits. Il a plus particulièrement apprécié leurs compétences en langues vivantes, leur maîtrise dans la communication visuelle et la gestion administratives des bureaux.

Quid des codes en entreprises ?

Ils expriment le style de l’entreprise et doivent être adoptés par les collaborateurs. Les codes vestimentaires dépendent du type d’organisation (une start up sera plus tolérante que le secteur bancaire où les codes sont plus stricts). Les codes linguistiques existent partout, un jargon existe parfois à l’oral et doit être adopté, quant à l’écrit les fautes d’orthographe sont à bannir. Les codes comportementaux sont essentiels en entreprise, comme par exemple, la ponctualité.

Impact des évolutions sociétales dans l’entreprise ?

M. Duleu-Burré a ensuite abordé l’importance qu’a pris depuis quelques années la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) dans les entreprises. Cette tendance, anecdotique à ses débuts, est devenue désormais essentielle dans toutes les organisations.

Il a ensuite abordé la place omniprésente des réseaux sociaux, internes à l’entreprise, qui contribuent à la coordination et à la coopération entre les individus et à la place grandissante des visioconférences, surtout depuis la crise sanitaire.

Pour conclure son intervention, la place des femmes a été évoquée : si leur présence s’est accentuée dans les domaines du marketing, de la finance et des RH, les femmes occupant des postes à haute responsabilité restent très minoritaires. La route est encore longue !

Les étudiants ont apprécié cette rencontre qui leur a permis de découvrir des facettes du métier d’assistant et du monde professionnel au travers de témoignages concrets. Les étudiants ont pu poser leurs questions et remercient M. Duleu-Burré pour sa disponibilité.

Les étudiants de BTS SAM1

De la musique avant toute chose : rencontre avec Alex JAFFRAY, compositeur, producteur et chroniqueur musical

Le vendredi 15 octobre 2021, les étudiants de BTS Support à l’Action Managériale de deuxième année (BTS SAM2) du lycée Jean Dautet ont assisté à une masterclass sur le thème de la composition de la musique à l’image.

Cette masterclass était animée par Alex Jaffray, compositeur, producteur et chroniqueur musical pour l’émission « Télématin » sur France 2.

Cette rencontre a eu lieu à La Sirène, l’Espace de Musiques Actuelles de l’Agglomération de La Rochelle situé à La Pallice. Elle était organisée par l’association « Jazz entre les Deux Tours » à l’occasion du 24ème « La Rochelle Jazz Festival », qui a eu lieu cette année du 13 au 17 octobre 2021.

L’objectif de cette sortie culturelle était de permettre aux étudiants de connaître les coulisses de la création musicale et de mieux appréhender le rôle de la musique dans le processus créatif. Cette sortie culturelle prenait d’autant plus de sens que l’un des deux thèmes nationaux de Culture Générale et Expression pour l’année scolaire 2021-2022 est « De la musique avant toute chose ? »

Les étudiants, accompagnés de leurs professeurs, Mme Courdé et M. Castellan, ont d’abord été accueillis par Mme Prevost, chargée de médiation culturelle à La Sirène, avant de pouvoir faire la rencontre d’Alex Jaffray.

C’est certainement le nom de l’agence sonore « Start Rec », qu’Alex Jaffray a fondée en 2003, qui lui facilite la téléportation, l’homme aux multiples talents étant à la fois compositeur, producteur et chroniqueur musical. Le savoir-faire de cette agence de conseil et de création s’étend sur huit activités principales : l’identité sonore, la publicité, l’événementiel, l’habillage, les podcasts, les chroniques, les voix de synthèse et la fiction.

Compositeur pour la télévision et le cinéma, avec une dizaine de longs métrages et une trentaine de téléfilms et séries, Alex Jaffray a travaillé notamment avec des réalisateurs comme Claude Lelouch, Pascal Chaumeil, Charles Nemes, Laurent Tuel…

L’artiste a aussi composé et produit de nombreuses identités sonores de marques que nous avons dans l’oreille sans le savoir : Citroën, BNP, TF1, Renault, EDF, La Poste mobile… ; et pour quelques programmes phares comme « Scènes de ménages », « C à vous », « On n’est pas couché », « Stade 2 »… Il a façonné des bandes sons d’événements prestigieux pour Cartier, Orange, SNCF, Disney, Hermès…

Parce qu’il faut se lever tôt pour parler de musiques de films à la télé, il anime également la chronique musicale de « Télématin » sur France 2 ainsi que « Le Son d’Alex », un programme court qui vous ferait regretter de ne pas l’avoir eu comme prof de musique, ce qui lui offre un lien privilégié et des rencontres rares avec Ennio Morricone, Lalo Schiffrin, Craig Armstrong, Hans Zimmer, Lenny Kravitz, Alexandre Desplat, Lang Lang ou Sting…

Pendant une heure et demie, Alex Jaffray a su capter l’attention de ses auditeurs en les amenant au cœur de son métier, notamment en les faisant interagir de manière pédagogique et ludique sur quelques-unes de ses différentes créations : le long métrage L’Arnacœur avec Vanessa Paradis, la publicité pour l’entreprise horlogère Longines, l’identité sonore de Citroën, le générique de la série télévisée « Scènes de
ménages » diffusée sur M6…

Les étudiants de BTS SAM2 souhaitent remercier très chaleureusement Alex Jaffray qui leur a parlé avec passion de son métier, qui s’est gentiment prêté au jeu des questions de l’auditoire et qui a accepté de se faire prendre en photo avec quelques étudiants de la promotion. S’il en était encore besoin, les étudiants ont eu confirmation du rôle essentiel que joue la musique dans les différentes formes de créations visuelles mais aussi dans notre vie quotidienne.

Enfin, les étudiants souhaitent remercier l’association « Jazz entre les Deux Tours » et l’équipe de La Sirène qui ont rendu possible cette rencontre.

Les étudiants de BTS SAM2 

Les étudiants de BTS SAM s’apprivoisent

Les étudiants du BTS SAM (Support à l’Action Managériale) ont pu profiter d’une journée d’intégration le 15 septembre dernier.

Cette journée riche en activités collectives, a été organisée dès l’année dernière par les étudiants de  deuxième année. Le but était d’apprendre à mieux se connaître et de créer des liens entre les deux promotions.

Le récit de la journée

Le matin, un blind test attendait les étudiants. Il fallait retrouver les titres de chansons et leurs interprètes : les deux promotions ont participé avec acharnement et ce sont finalement les étudiants de première année qui ont remporté l’épreuve, haut la main.

Le groupe s’est ensuite dirigé vers le Vieux Port pour rejoindre le Passeur qui a emmené les étudiants vers les Minimes. Cette balade maritime leur a permis d’admirer la belle ville de La Rochelle depuis le chenal.

Le soleil étant de la partie, les étudiants ont pique-niqué ensemble sur la plage des Minimes.

Les binômes parrains/filleuls créés lors de la rentrée entre les étudiants de 1ère et de 2ème année se sont reconstitués et l’après-midi s’est poursuivie par deux parties de bowling. Les équipes composées de 6 étudiants se sont affrontées pendant plus de deux heures. Les scores ont explosé pour certains, moins pour d’autres. Le podium a été annoncé : bravo à Antoine, Lucas, Louis et Léo qui se sont distingués.

Les parties s’enchaînent et les étudiants font connaissance

Journée plus que réussie, qui a permis aux étudiants de se découvrir, de se rapprocher et d’être plus unis pour aborder cette nouvelle année scolaire.

Témoignages

Les étudiants de 2ème année interrogés ont confié que la journée avait été un succès. Le mixage des deux promotions a bien fonctionné.

Quant à la nouvelle promotion, les étudiants ont beaucoup apprécié la journée et remercient leurs ainés.

Les étudiants de BTS SAM 1

 

« Mercredi de l’entreprenariat »

Dans le cadre de leur atelier de professionnalisation « le Mercredi de l’entreprenariat », les étudiants de BTS SAM1 ont pu découvrir la création d’entreprises. L’entreprenariat consiste à créer sa propre entreprise pour développer un concept sur un marché. L’intervention s’est déroulée en deux temps : le matin, ils ont accueilli Mmes Thibaud et Paingaud, de l’association « Fabrique à entreprendre » ; puis, l’après-midi, ils ont échangé avec trois entrepreneuses de l’association « Trajectoires entreprise», Mmes Albrieux, Cresp et Le Cosquer.

Dans un premier temps, grâce à un « débat mouvant », Mme Paingaud et Mme Thibaud ont dissipé avec les étudiants les stéréotypes sur l’entreprenariat et les entrepreneurs (« un entrepreneur doit forcément avoir fait des études », « avoir de l’expérience » « il doit disposer d’importantes ressources financières pour démarrer son activité » …). Les clefs de la réussite reposent avant tout sur la motivation et sur le soutien de personnes compétentes. Elles ont ensuite présenté les modalités de création d’une entreprise, c’est-à-dire les différentes démarches à effectuer (validation de l’idée, montage du projet, financement du projet, choix forme juridique, immatriculation de l’entreprise…). Elles ont insisté sur la remise en cause « régulière » du projet en évoquant une démarche itérative, ne pas hésiter à revenir sur l’étape précédente pour finaliser au mieux le projet. Elles ont également évoqué les différentes aides qu’un entrepreneur peut obtenir. Leur intervention s’est terminée sur une présentation chiffrée de l’entreprenariat en Nouvelle Aquitaine : nombre de créations d’entreprises, secteurs d’activité porteurs, …

Dans un second temps, les étudiants ont accueilli les membres de l’association « Trajectoires entreprise » dont le but est d’aider les femmes à la création d’entreprises. Chaque intervenante a partagé son expérience professionnelle : Mme Albrieux, entrepreneuse consultante, Mme Cresp, entrepreneuse en communication et Mme Le Cosquer, formatrice en marketing. Interrogées sur les qualités requises pour créer son entreprise, elles ont répondu qu’il fallait être autonome, curieux.se, déterminé.e et polyvalent.e. Elles ont également souligné le besoin d’être bien encadré pendant toute la création. Pour Mme Le Cosquer, toutes les expériences professionnelles peuvent conduire à la création d’entreprises, tel un puzzle qui se construit peu à peu. Elles ont également relativisé « l’échec » qui est pour elles, finalement, qu’une expérience qui permet de rebondir. Si le statut d’autoentrepreneur présente de nombreux avantages, tels que la liberté et l’indépendance, il ne faut pas oublier les inconvénients tels que l’incertitude face à la réussite et parfois l’insécurité financière. La frontière entre vie privée et professionnelle est très souvent poreuse. Elles insistent, par conséquent, sur la nécessité d’appartenir à des associations qui permettent de développer un réseau professionnel indispensable à la réussite du projet.

Les étudiants de BTS SAM1 remercient l’ensemble des intervenantes qui ont su leur faire découvrir de manière très conviviale l’entreprenariat et leur donner quelques pistes pour leur propre avenir professionnel…